Agriculture biologique

Shen est un pionnier dans l’introduction des pratiques agricoles biologiques en Arménie qui soutient activement les domaines fermiers dans leurs efforts de créer de nouvelles sources de revenu tout en respectant l’environnement. Depuis 2000 jusqu’à 2012, grâce au soutien financier et technique de HEKS-EPER (Suisse) en tant que partenaire principal, Shen favorisait le développement de l’agriculture biologique, diffusant l’information concernant les méthodes de culture biologiques parmi des groupes de fermiers et des fermiers indépendants. Cette initiative faisait partie du projet régional d’EPER dans les pays du Caucase du Sud, qui a été mis en œuvre par la voie de développement des services de consultation gratuite pour les fermiers et de soulèvement de la conscience des consommateurs sur l’alimentation biologique. Pendant ces années d’autres partenaires de Shen, notamment, CHENE-France, EED (Allemagne), ICCO (Pays-Bas), UNDP, GEF, le Conseil Régional d’Auvergne Rhône-Alpes, ont cofinancé le projet.

 

Les objectifs principaux du projet étaient:

  • Création d’un groupe de consultation en agriculture biologique;
  • Création d’un corps local de certification;
  • Présentation de nouveaux marchés de produits agricoles biologiques aux fermiers;
  • Intégration des experts et des marchés locaux;
  • Lobbying et publicité. 
Au bout de 12 ans Shen peut estimer que tous ses objectifs ont été principalement atteints et que le domaine de la production biologique se développe en Arménie. Le développement ultérieur du domaine est sans doute effectué par le secteur privé. À la suite de ces efforts, des dizaines de fermes biologiques, principalement des vergers fruitiers, sont établies en Arménie.

Actuellement L’Union Européenne et l’Agence de Développement d’Autriche met en œuvre le projet Initiative de Soutien à l’Agriculture Biologique en Arménie (OASI). Ce projet comprend une série de composants tels que des changements législatifs concernant l’agriculture biologique, promotion des services de consultation en agriculture biologique, élaboration du programme de formation et d’un manuel moderne, de grandes et de petites subventions aux agriculteurs qui sont en recherche de financement pour commencer, diversification et expansion de la production biologique. SARL Tsirani Aygi fait partie de plusieurs producteurs biologiques et bénéficiaires de subventions, soutenus par OASI. A la suite de ce projet, à part du développement des vergers de Tsirani Aygi, une coopérative d’horticulture biologique sera créée et soutenue par l’ONG Shen et Tsirani Aygi.

Centre démonstratif de formation de l’agriculture biologique

Le projet a commencé en 2012, grâce au financement du Program de Petites Subventions du Fond Global des Nations Unies, EED et CHENE-France. Le centre démonstratif de formation de l’agriculture biologique (dans le village d’Akounk de la Région de Kotayk)) présente et expérimente des méthodes de culture biologiques qui ne nuisent pas à l’environnement et de nouvelles technologies et équipements d’utilisation efficaces des ressources naturelles. Les principes fondamentaux de l’agriculture biologique sont : protection de la biodiversité, utilisation efficace du sol, de l’eau, de l’air et de l’énergie solaire. L’objectif essentiel du centre de formation est de créer un centre consultatif équipé de nouvelles technologies, où des séminaires et des cours pratiques seront organisés pour les fermiers du pays.

    Des bourdons sont utilisés dans les vergers biologiques

    En 2013 l’équipe d’agronomes de Shen a décidé d’utiliser des bourdons afin d’augmenter l’efficacité de pollinisation des vergers biologiques. Cette méthode est largement répandue à travers le monde, alors que l’application de cette dernière est encore limitée en Arménie. La production TRIPOL assure la pollinisation parfaite d’une série de fruitiers et de légumes dans des espaces fermés aussi bien qu’en plain air. Les avantages de cette méthode innovatrice de fécondation sont les suivants:

     

     

     

     

    1. Réduction du coût de main-d’œuvre;
    2. Amélioration de la qualité des fruits;
    3. Augmentation de la productivité;
    4. La pollinisation dépend moins des conditions climatiques et des insectes d’alentour;
    5. La réduction du pollen dans des serres améliore les conditions de travail;
    6. Les bourdons collaborent bien avec les abeilles à miel.